top of page

Gallery of Disquiet


Autoportrait avec intelligence artificielle (I). Photographie numérique. 12.5 X 12.5cm


Remerciement à mes pairs.


Avec leur volonté forcenée de faire de moi un charlatan, voici que je me pare de tout l’apparat.


Je lâche tous mes sorciers-guérisseurs, tous mes bonimenteurs.


Ils vont monter la langue de mon aphasie native. Je suis à mon tour possédé.

(Quant à moi, je m’en tiendrai à la stricte consignation de mon labeur.)



Autoportrait avec intelligence artificielle (II). Photographie numérique. 21 X 22 cm


Comme artiste outredisciplinaire, je ne pouvais pas faire plusieurs choses à la fois (m’a-t-on dit). Alors, j’ai assigné mon hétérogénéité aux champs prédécoupés et prêt-à-porter dudit champ de l’art contemporain. Cette hétérogénéité déjà dérangeante pour ma seule pratique plastico-musicale, mais constitutive de ma manière de penser et de faire (je suis l’enfant d’Ingolstadt), laisse pressentir des lignes de fuite.

À déplacer le milieu de mes coagulations, j’ai accouché d’autres monstres. Alors je les laisse s’exonder. Je déploie des logiques selon d’autres pensées, je fais une pensée à partir d’autres logiques que celles que je définirais comme les miennes. Si je suis sur un seuil (à nouveau), mes hétéronymes occupent les marges, les points exotiques ultimes (nous sommes représentés par la Gallery of Disquiet [Pessoa oblige], située au point Nemo [48° 52′ 32″ S, 123° 23′ 33″ O]).

Aujourd’hui, je me connais 5 hétéronymes, plus ou moins prolixes. Ils ne font pas que graviter autour du travail de compositeur qui s’est imposé à moi. Ils le nourrissent et le complètent, creusent les lignes de fuites, poursuivent des pistes à leur façon. Chacun pense sa pratique comme il l’entend, en fonction de ses références propres.


Finalement sur le seuil qui est le mien, entre la composition musicale et la pratique plasticienne, ne suis-je pas toujours l’hétéronyme de l’autre qui force le passage entre le musical et le plastique ?



58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page