• Frédéric Mathevet

Chants d’un dépossédé (III)

La chambre des messieurs_résidence sauvage juillet 2020

Galerie Huit, Arles_Août 2020



Les partitions cernent.


Un réseau sensiblement proche des songlines. Une série complexe de chants à interpréter qui coordonne, qui me place comme un point dans le corps social, point à coordonnées multiples qui m’oriente sur des trajets (au parcours plus ou moins libre) en fonction du chant qui me regarde.

C’est là ma possession. Je suis possédé de ces trajets à conduire. Je suis possédé des partitions que je me propose d’interpréter (et dont l’enchaînement est gigogne et réseautique).

Trouver le point de dépossession, celui où l’on cesse d’écrire, c’est provoquer l’incise ! La marque (score), l’entaille dans le scénario structurant, se déployant, de la partition.


« “Noter” : [...] La notatio apparaît d’emblée à l’intersection problématique d’un fleuve de langage, langage ininterrompu : la vie ‒ qui est texte à la fois enchaîné, filé, successif, et texte superposé, histologie de textes en coupe, palimpseste –, et d’un geste sacré : marquer (isoler, sacrifice, bouc émissaire, etc.) » (Barthes, La préparation du Roman, 2003).

Find score (Couverture de livre). Work in progress.

La prise de notes est ce moment où le papier et le crayon vont s’insérer dans le flux ininterrompu de la vie. La marque du crayon sur le papier en est métaphoriquement l’incise : l’isolement et le prélèvement d’un bout de réalité, extirpé de son flux. Prendre note, c’est à la fois instaurer du discontinu dans du continu, et isoler, interrompre, par prélèvement le flux continu de l’événement. La « marque » de la notation donne tout son sens à l’« entaille » du mot anglais « score » : c’est un geste comme intersection dans un flux. Par là même, instaurant du discontinu dans du continu, l’entaille marque, voire étiquette, autant qu’elle dispose un rythme (ou ses prémisses).

Find Score (Coccinelles + gommettes). Work in progress.



Sur le seuil, c’est le seul lieu et le seul moment qui nous permettront de nous déposséder du capitalisme sorcier. Le lieu et le moment de son plastiquage sans concessions. Et le lieu et le moment de la repossession de soi.

Je veux partager avec vous cette entaille, cette traverse, qui remettra sur le chantier l’écriture temporaire de nouvelles limites qui nécessiteront à n’en pas douter de nouveaux seuils.



Find Score (page de livre). Work in progress.

Contactez-moi

 

mathevetf@wanadoo.fr

Suivez-nous

  • Facebook - Grey Circle
  • SoundCloud - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle

© 2023 par Les Frères Smith. Créé avec Wix.com